Egale Liberté Libre Egalité : E.L.L.E. et NouS

EgaleLiberte_2_mini.gif

 
Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Sommaire

SOMMAIRE

 ↑  
Histoires d'ailes en ELLE

Nouvelles des Amis
Visites

 226703 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

Calendrier
Nouveautés du site
Forum en direct
La dernière nouvelle

"Deux gauches irréconciliables" : deux seulement ? - par ArmandStroh le 02/12/2016 18:47

"Deux gauches irréconciliables" :

deux seulement ?

Un aspect de la "crise de la gauche" en France
est souvent rapportée à la problématique historique traditionnelle des "deux gauches".
Elle a été récemment réactivée dans les médias par une déclaration de Manuel Vals
qui les considère désormais comme "irréconciliables".

 Voir par exemple : https://fr.news.yahoo.com/primaire-%C3%A0-gauche-affrontement-gauches-211032046.html

Cependant cette façon d'opposer deux gauches ne trace pas forcément les mêmes frontières entre elles
et il n'est pas sûr que cette dichotomie soit la plus pertinente ...

Dans l' actualité de janvier 2017, des "primaires de la gauche", l' affrontement au coeur du PS "en fin de cycle" , du courant Hamon / Montebourg avec celui de Vals et la division des électeurs à ce sujet, ne fait que souligner la grande fracture dont les deux bords se situent aujourd'hui en dehors du PS : du côté "droit" la candidature de Macron, à "gauche" celle de Mélanchon.

AU MOINS DEUX PROBLÈMES DIFFÉRENTS derrière cette opposition :

- 1. Le problème de "contenu", concernant la forme de société idéale que les uns et les autres voudraient construire.
( Derrière cette question, il faudrait sans doute poser plus précisément celle-ci :
En quoi nos "candidats de gauche" veulent-ils réellement "nous" proposer d'aller vers une société réelle plus proche de ce que Rawls appelait une "Société bien ordonnée" ? )

- 2. Le problème stratégique par rapport à la prise de pouvoir et de la gestion du pouvoir politique national,
ou de l' acceptation soit d'une "cure d'opposition" pour redéfinir un projet politique alternatif présentable aux "Français" ... dans quelques années, soit véritablement d'une remise en question possible du pseudo- "pacte républicain" qui a jusqu'à présent maintenu l 'Unité" apparente du "peuple français".


Bien qu'il puisse y avoir des implications réciproques entre ces deux questions, elles ne doivent pas cependant être confondues.

 Pour ma part, je considère que la crise actuelle de la pensée de "gauche", et d'une façon plus générale sans doute du modèle démocratique tel qu'il a été défini dans le cadre des États "démocratiques" , devrait amener de plus en plus de personnes, se considérant mutuellement comme des "personnes morales libres et égales" ( expression de John Rawls ), à redéfinir entre elles par libre choix associatif mondialisé un nouveau "réseau de citoyens du monde" correspondant davantage à l'idéal de la "société bien ordonnée" évoqué par Rawls dans sa "Théorie de la Justice comme équité" et dans "Justice et Démocratie" . Mais du même coup, une telle ASSOCIATION LIBRE ET VOLONTAIRE ne correspond plus à ce que Rawls entendait par "politique" et ne cherche donc plus à constituer une "alternative politique globale" qu' une "majorité" politique au pouvoir" pourrait imposer aux autres membres de la société. Toute la tentative de Rawls de vouloir clairement distinguer le problème "politique" de la "justice" du problème philosophique et moral du "bien" devient alors impraticable ... si ceux qui doivent la pratiquer ne sont pas en fait déjà personnellement librement en accord avec un tel projet, c'est à dire le considèrent comme conforme à leur "Bien" ...


--------------

Ma position personnelle ( Armand Stroh)  sur ces sujets est depuis longtemps très claire :

DANS LE CADRE POLITIQUE de l' "unité nationale" du "peuple français"  à tout prix, ces deux problèmes de fracture interne de la gauche SONT INSOLUBLES
, parce que la tentative de vouloir faire une seule "politique majoritaire" pour un "peuple français" supposé uni sur l' essentiel ne peut que perpétuer  les incohérences instables dont l' histoire de la France a déjà montré de nombreux épisodes, et qui désormais, à cause du changement global dans l' équilibre des forces et des puissances dans le monde, ne peut plus s'appuyer sur le mythe de la France "grande puissance".

L'illusion d'une telle "unité" de la "France éternelle"  a pu être reconduite à certains moments, parce que certains ennemis extérieurs suffisamment manifestes semblaient pouvoir cimenter une telle "unité nationale".  Ainsi l' ennemi "prussien" sous la 3ème République, la guerre froide ensuite jusqu'à l'écroulement du bloc soviétique. On voit comment certains essayent aujourd'hui de refabriquer une telle unité nationale factice face à un ennemi dont on ne sait pas si c'est "Daech" ou un "djihadisme" mondial, sans parler de ceux qui agitent le chiffon rouge des "Chinois", celui du "poutinisme" russe, voire du "trumpisme" américain.

Récemment, la mobilisation du "Je suis Charlie" a pu faire croire à certains que l' unité de la "fraternité française" pouvait dépasser les profonds clivages internes de cette société.

Et c'est probablement encore une telle illusion qui anime le "républicanisme" de Vals, qui est donc prêt, pour sauvegarder une telle "unité nationale" à pactiser suffisamment avec les forces de droite, aussi bien dans leur version populiste réactionnaire et conservatrice, que dans leur version inégalitaire ultralibérale de défense des "nantis". Ou à proposer, presque à son corps de gauche défendant, de faire - sous prétexte de "réalisme" - des concessions telles à ces adversaires de droite, qu'il soit toujours possible de CONTINUER L'ILLUSION UNITAIRE du "peuple français", y compris en risquant à un moment ou un autre une "explosion sociale", voire une guerre civile ou "intercommunautaire" , à force de ne pas vouloir prendre acte effectivement de l' aspect "irréconciliable" des positions contradictoires entre "français" . Soit en maintenant, pour éviter ces issues violentes, un blocage généralisé des évolutions politiques, économiques, sociales, institutionnelles, culturelles , ou du moins une rigidité institutionnelle et administrative pathologique ( "pas de vagues" ).

Il semble bien, à écouter le débat Hamon / Vals, que Hamon commence à comprendre que peut-être il faudra imaginer vraiment de nouvelles façons de "faire de la politique" , et que cela implique en effet un tout autre rapport à l' associativité horizontale des "citoyens".

Mais comme l' ensemble de nos "politiques", malgré l' hésitation entre la souveraineté nationale et la constitution d'un véritable espace politique européen, tous pensent encore pouvoir trouver une recette constitutionnelle ( éventuellement "nouvelle" )  acceptable par une grande majorité de français ... recette dont pourtant chacun prétend donner légitimement une formulation différente !

 


Le dernier billet
Le "sens" de ce site  -  par ArmandStroh
Le Principe d' "Égale Liberté Libre Égalité" vise à remplacer progressivement, POUR LES PERSONNES QUI LE SOUHAITENT ET ELLES SEULEMENT, l' actuelle "universalité" théorique supposée de l' "Égale Liberté" de tous les êtres humains, s'accompagnant de fait d'une considérable Inégalité ET d'une considérable déficience des libertés, par une "Égale Liberté" réellement LIBREMENT choisie et décidée par les personnes qui veulent en bénéficier ( "Libre Égalité" ) , mais qui acceptent par conséquent en revanche un apprentissage et une auto-évaluation collective et réciproque beaucoup plus forte et transparente de leur capacité personnelle et collective à mettre un tel principe d' "Égale Liberté" progressivement en oeuvre dans le RÉEL .

Par définition même de ce Principe, à la fois la "Déclaration" de son adhésion personnelle  théorique à ce Principe et les propositions d'articulation avec des pratiques politiques, sociales, culturelles, économiques, etc. , ne peuvent venir que des PERSONNES s' adressant à d'autres PERSONNES, à partir de leur propre initiative PERSONNELLE de le faire.
Publié le 03/07/2015 11:24  - 2 commentaires 2 commentaires - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
 
Vous êtes ici :  Accueil
  
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
MYm52
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!