EGALE LIBERTE

Accueil  Blog  Nouvelles  Téléchargements  Liens  FAQ  Livre d'or  Forum
Le principe "ELLE" est-il identifiable au libéralisme de la "Gauche libérale"

Le principe d' "Égale Liberté Libre Égalité" énoncé dans ce site

est-il assimilable au "libéralisme" d'une "Gauche libérale" ?
 

( Armand Stroh : )

Je viens de découvrir le site "Gauche libérale" de Alain Cohen-Dumouchel , et notamment cet article :

"Une gauche libérale peut-elle renaître et comment la définir ?"

Certains peuvent être amenés à comparer les propositions que je fais concernant l' "Egale Liberté Libre Egalité", avec les propositions proprement politiques d'une "Gauche libérale" ( ou avec d' autres propositions "politiques" voisines ) . Il peut alors être nécessaire de clarifier ma proposition personnelle en relation avec la diversité du champ de la philosophie politique et des propositions spécifiquement "politiques" qui y sont faites.

1. Si "Droite" et "Gauche" sont, dans le sens que leur donne l' article de A. Cohen-Dumouchel, nécessairement liés à leur origine historique en rapport avec la mise en place d'un État, alors cette polarité "Droite Gauche" n' a pas directement de sens au départ pour ma proposition.

La proposition de l' "Égale Liberté Libre Égalité", est une proposition construite par une "personne" ( Armand Stroh ), à l' intention d' autres "personnes", précisément en ne tenant pas compte au départ, pour la définition de cette proposition, d'un cadre "politique" existant quelconque, même si évidemment, le cadre politique existant, comme toutes les autres dimensions analysables du réel qui peuvent conditionner mon énoncé "personnel" , ne peut pas être ignoré , et ceci d'autant plus que les termes que j'utilise ( "Liberté", "Egalité" ) ont aussi pour moi, une résonance "politique", et que en particulier, la formulation "Egale Liberté Libre Egalité" est explicitement pensée en rapport avec les problématiques d'une autre formule célèbre ...  "Liberté Égalité Fraternité", dont elle constitue un "remaniement" ou une "mutation" .

Cependant, j' ai dès le départ choisi de ne pas placer le contexte de référence "politique" au niveau de l' espace politique de l' État Nation, mais directement au niveau "cosmopolitique" suggéré par l' usage des termes de "Liberté", "Egalité", "Fraternité" etc. dans le cadre de la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme de 1948.

Mais peut-on considérer que les idéaux énoncés comme tels dans cette DUDH, sont marqués politiquement comme étant de "Droite" ou de "Gauche" ?
Certes, rétrospectivement, on peut toujours essayer de défendre l' idée que la DUDH, dans ses termes mêmes, reprend le noyau des valeurs "révolutionnaires" de la Révolution française et donc en ce sens de la "gauche" ou encore du "libéralisme des Lumières". Mais dans le contexte actuel d'une supposée reconnaissance "universelle" des Droits de l' Homme, la défense effective  de ces Droits ne devrait pas être considérée comme réservée à des politiques dites "de gauche", puisque ce sont toutes les institutions des " États parties" des Nations Unies qui devraient y contribuer, conformément à ce que ces États on signé ...   !

De la même façon, mon énoncé personnel du principe d' "Egale Liberté Libre Egalité" ne se situe pas prioritairement dans l' espace politique traditionnel sous-tendu par une polarité "droite-gauche" au sens actuel, mais est d'abord une référence liée à une décision "morale" personnelle, définissant un espace particulier de "conception du bien"... que d' autres PEUVENT partager, mais ne DOIVENT aucunement partager  ... et que je ne chercherai donc pas à "convaincre" .

C'est l' adhésion personnelle d' autres personnes à cette même définition du "bien" qu'elles recherchent pour elles-mêmes qui ouvre la possibilité d'abord d'un espace de conception éthique commune  ( aux personnes qui la partagent librement ). Un espace qui peut ensuite s' étendre en termes juridiques par la reconnaissance par les systèmes juridiques existants de la place de l' "Autonomie Personnelle".  Pour éventuellement déboucher , non pas sur une prise de position "partisane"  dans l' espace politique actuel des "démocraties", mais directement sur la CONSTITUTION, par ces personnes entre elles, d'un nouveau "contrat social" distinct des communautés politiques actuelles, cherchant à se rendre relativement "autonome" par rapport aux "souverainetés" actuelles ( définissant sa propre LOI constitutionnelle contractuelle entre " personnes souveraines libres et égales", quelles que soient par ailleurs leurs "appartenances" nationales préalables .)
 


Date de création : 23/04/2016 18:19
Dernière modification : 23/04/2016 18:19
Catégorie : Critique politique
Page lue 6353 fois
Haut

Valid HTML 5.0 freeguppy.org © 2004-2019 En savoir plus ... Valid CSS 3

Document généré en 0.03 seconde