EGALE LIBERTE

Accueil  Blog  Nouvelles  Téléchargements  Liens  FAQ  Livre d'or  Forum
ELLE et le cosmopolitisme revisité

La proposition de l' "Égale Liberté Libre Égalité"

rejoint sur de nombreux aspects un certains nombre de courants de pensée
traditionnellement désignés sous le terme de "Cosmopolitisme",
et en particulier le questionnement concernant une reconfiguration actuelle du "cosmopolitisme".


Cependant, comme pour d' autres rapprochements, en particulier avec différentes philosophies politiques existantes, le lecteur doit se méfier d'une assimilation trop rapide de notre propre proposition  à des étiquettes catégorielles déjà existantes et bien identifiées, du moins par les spécialistes universitaires de ces questions, et que le lecteur pourra trouver dans beaucoup de cours universitaires, en ligne ou pas, concernant la philosophie politique, la philosophie morale ou la philosophie du droit.

Une façon de débuter l' examen de la relation de notre proposition "ELLE" avec les différentes formes de "cosmopolitisme", peut être de nous appuyer sur un texte en ligne intitulé " Pourquoi le cosmopolitisme institutionnel ?" de Louis Lourme


1. En effet, en lisant la fin du  premier paragraphe, Louis Lourme y propose trois caractéristiques principales "de ce qu'on appelle habituellement la citoyenneté mondiale" :

"De fait, s’il faut le résumer aussi clairement que possible, trois éléments fondamentaux caractérisent habituellement la citoyenneté mondiale :

elle est volontaire (elle désigne une conception qu’on peut ne pas partager),
individuelle (c’est toujours tel individu qui choisit ou non de se dire cosmopolite),
et éthique (les liens et les engagements qu’elle fonde restent non contraignants).

A proprement parler, on le voit, ces trois éléments fondamentaux qui caractérisent le sens classique de la notion,
montrent bien que la citoyenneté mondiale doit être comprise comme une non-citoyenneté. "

Ces trois éléments caractérisent en effet également notre propre proposition d'un "NouS" défini par la libre adhésion au principe d' Égale Liberté Libre Égalité" :

- il y est dit explicitement que c'est une conception particulière volontaire qu'on peut ne pas partager ( "LIBRE ÉGALITÉ" )
- individualité de l' adhésion : ( dans notre propre langage, plutôt qu' "individuel" , nous allons utiliser l' adjectif "personnel" ( en référence avec la notion de "Personne Souveraine Libre et Égale"  ), mais en première approche on peut dire qu'il s'agit bien d'un choix individuel.
- et "éthique" : en effet les liens et engagements que fonde une telle adhésion restent aussi non contraignants ( "encore une fois : "LIBRE EGALITE" ) et insistance sur le fait qu' il s'agit d'abord d'un lien ou contrat "moral" entre personnes avant de pouvoir se transformer éventuellement, pour ces personnes, en contrat juridique et/ou politique,  toujours sans aucun "abandon" de cette liberté personnelle ( contrairement au contrat social rousseauiste ou du moins de l' interprétation dominante qui en est donnée, et qui voudrait que l'individu y aliène toute sa liberté individuelle au profit de la communauté politique ).

2.  Proximité de l' analyse des raisons circonstancielles actuelles qui pourraient conduire, selon Louis Lourme, à un "Nouvel âge de la citoyenneté mondiale" .

( Un tel diagnostic  des difficultés des espaces politiques actuels n'est d'ailleurs pas particulièrement original, et on peut le retrouver chez beaucoup d' auteurs qui analysent les facteurs de la "crise actuelle" , notamment au niveau des institutions politiques ( mais aussi du fonctionnement économique, social, culturel, etc.
mais qui ne cherchent pas des voies pour en sortir ... dans les mêmes directions ! )


3. Cependant, dès qu'on entre dans un certain nombre de propositions concrètes d' institutionnalisation, comme celles faites par le "cosmopolitisme institutionnel",  je vois immédiatement un grand nombre de dangers pour cette liberté individuelle dont pourtant le "cosmopolitisme moral" pose le principe fondamental comme rappelé ci-dessus.

Bref, le risque est de vouloir transformer ce "cosmopolitisme" en "étatisme mondial" ou en "empire" , voire en "dictature mondiale" , fusse au nom des "Droits de l' Homme" ...  ou d'une forme quelconque instituée d' "utilitarisme" ou de totalitarisme collectiviste ou écologiste où le "droit des peuples" , le droit de la Nature, ou d'autres prétentions supra individuelles divinisées viendraient dépouiller en fait "universellement" le "citoyen du monde" de sa liberté personnelle sous prétexte que, à la façon du contrat social rousseauiste, le citoyen aurait accepté de soumettre toute sa volonté personnelle désormais à la "volonté générale" de l' institution "cosmopolitique" !

Remarque :

Dans le Principe d' Égale Liberté Libre Égalité" , la lutte contre toute dérive "totalitaire" de ce principe est par définition inscrite ( comme "Libre Egalité" ) dans la définition même du principe fondateur. Toute personne-citoyenne y est simultanément responsable à la fois de la mise en oeuvre de l' "Égale Liberté" , donc d'une restriction possible effective de sa liberté immédiate lorsque celle-ci met en danger l' égale liberté des autres à l'intérieur de la zone contractuelle, et de la "Libre Égalité" par laquelle est en permanence reconnue la liberté de chaque personne de rester sur la frontière même où elle peut elle-même décider d'être plus ou moins à l' intérieur du contrat. global d' "Egale Liberté", et donc choisir à nouveau d' en sortir.

Mais elle ne peut en sortir en effet qu' avec une forme ou une autre de préavis pour ceux qui restent, et qui doivent donc pouvoir de la même façon se dégager des contrats partiels qui les liaient à cette personne.  Ce n'est bien sûr qu'en étant presque entièrement "Dehors", que cette personne pourra à nouveau "jouir" de la "liberté sauvage de la loi de la jungle" où sa "liberté" n'est (provisoirement)  acquise que parce qu'un plus fort , plus rusé, ou plus ceci ou cela n'aura pas encore décidé ou réussi de lui imposer sa propre "liberté" ...

 


Date de création : 24/04/2016 15:06
Dernière modification : 24/04/2016 15:06
Catégorie : Critique politique
Page lue 3384 fois
Haut

Valid HTML 5.0 freeguppy.org © 2004-2019 En savoir plus ... Valid CSS 3

Document généré en 0.04 seconde